Vous êtes propriétaire d'un appartement ou d'une maison et vous avez peut-être l'habitude de louer votre bien en location saisonnière. La location entre particuliers est devenue une pratique courante en France et même ailleurs. Si vous vous devez de respecter certaines obligations concernant l'état de votre logement, il n'en faut pas moins rester vigilant car les locataires filous et malhonnêtes ne sont pas une espèce en voie de disparition…

Quel est le mode opératoire ?

Oui, dans le cas d'une arnaque qui devient plus qu'une anecdote, on peut parler de modus operandi. En d'autres termes, voici comment un locataire procède lors d'une arnaque à la punaise de lit : à la fin du bail de location, ce dernier déclare s'être fait piquer et soupçonne la présence de punaises de lit dans votre logement. Résultat, vous lui remboursez son séjour afin qu'il ne puisse se retourner contre vous et ou mettre à mal votre réputation sur les réseaux sociaux et autres plateformes de mises en relation de type Airbnb.

Malin, me direz-vous ?

La loi Elan de 2018 précise que « Le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé, exempt de toute infestation d’espèces nuisibles et parasites… ». C’est donc au propriétaire de prendre en charge les coûts liés à l’intervention de professionnels en 3D (Dératisation, Désinsectisation, Désinfection), sauf dans le cas où l’infestation résulte du comportement du locataire. Cependant, il est difficile pour le propriétaire d’apporter des preuves mettant à défaut son locataire.

Oui mais alors quels sont les recours pour les propriétaires ?

Compte-tenu de la difficulté de prouver qui est le responsable de la présence de ces nuisibles, il est préférable d'agir en préventif. Ainsi le propriétaire pourra démontrer sa bonne foi en matière de lutte contre les nuisibles et ne pas être tenu pour responsable.

Quelques gestes simples à adopter après chaque passage de locataires : 

  • Passez l’aspirateur et ranger votre logement
  • Inspecter les sommiers, matelas, plinthes, prises électriques, lieux favorisés par les punaises de lit 
  • Mettre des housses de protection spéciales sur sommier et matelas 
  • Munissez vous d’un kit anti punaises de lit en prévention

En cas de doute, vous pouvez également faire appel à une détection canine qui saura vous indiquer si oui ou non votre logement est infesté. Avis d'huissier en poche, vous éviterez de vous jeter à corps perdu dans une désinsectisation professionnelle qui s'avérera peut-être inutile. 

Voir également

traitement des sclérodermes

Traitement des sclérodermes dans une maison de 200m2 à Ramatuelle

18 | 07 | 2021

Piqûres d’insecte inconnu, démangeaisons et la suspicion d’une invasion de punaises de lit peut rapidement se faire. C’était le cas […]

Traitement anti punaises de lit

Traitement thermique des punaises de lit dans un Hôtel : la solution radicale

18 | 07 | 2021

Une mauvaise surprise attendait le directeur d’un hôtel à Six-Fours à quelques jours du Grand Prix du Castellet : des punaises […]

pigeons

Les techniques pour se débarrasser des pigeons

17 | 06 | 2021

Depuis près de 10 ans, les panneaux solaires photovoltaïques se sont développés jusqu’à atteindre de nombreux logements français. En effet, […]