Devis gratuit

Envahissante et urticante, la chenille processionnaire du pin est un insecte de la famille des lépidoptères. De plus en plus présente en France, la chenille processionnaire est un véritable danger et est notamment connue pour les risques sanitaires qu’elle engendre aussi bien chez les humains que chez les animaux domestiques.

On retrouve ce parasite principalement sur les conifères comme le pin, le cèdre ou le douglas, qu’il défolie de façon très prononcée. Son cycle de vie spécifique demande des connaissances biologiques et techniques particulières.

Traitement chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires adultes sont des papillons de nuit qui émergent de terre quand arrive l’été, à une date plus ou moins variable selon la situation géographique, l’altitude, ou les conditions climatiques. Les villes comme Marseille, Nice ou Montpellier ainsi que la façade méditerranéenne font parties des zones les plus touchées. Cependant, on observe une émergence plus stable avec des vols fin juillet et août. On peut aussi observer des vols très tardifs jusqu’en Octobre.

C’est lors de cette période que les papillons vont féconder. Une femelle peut alors pondre jusqu’à 250 œufs sur une épine de pin. Dès leur éclosion, les chenilles commencent à dévorer les aiguilles de l’arbre méthodiquement. A ce stade, elles ne mesurent que quelques millimètres, sont de couleur verdâtre et ne possèdent pas encore les lignes orangées qui contiennent les poils urticants. C’est à la fin du 5ème stade larvaire, soit entre début janvier et fin avril, qu’elles descendent de l’arbre, menées par une chenille de tête femelle.

On appelle cela la procession des nymphoses. En quittant le sommet de l’arbre, les chenilles processionnaires vont s’enterrer. Elles s’enfouissent entre 10 et 20 cm de profondeur pour se transformer en chrysalides. Cet état peut durer de quelques mois jusqu’à cinq ans.

On remarque la présence de chenilles processionnaires par les nids formés en hiver. Ces nids prennent la forme de bourses blanches et soyeuses situées sur les extrémités hautes de l’arbre. Orienté vers le Sud, il est un véritable radiateur thermique où une colonie se rassemble afin d’affronter le froid de l’hiver. 

Quels sont les risques ?

La chenille processionnaire est particulièrement redoutable. En effet, ses milliers de poils urticants sont un moyen de défense particulièrement efficace. Ce nuisible est alors très dangereux tant pour les humains que les animaux.

Si une chenille se sent en danger ou stressée, elle va alors ouvrir ses « miroirs » et libérer des milliers de poils urticants mesurant à peine quelques microns. Portés par le vent ou en suspension dans l’air, ces poils atteindront facilement les zones non couvertes des hommes et des animaux. Ils s’accrochent ainsi au derme et libèrent en se brisant une substance urticante : la thaumatopéïne.

Chez les humains

Très volatiles par leur taille (fine poussière), ils peuvent aussi se déposer lors du retrait des vêtements et atteindre votre peau. Dans les heures qui suivent le contact, les réactions vont apparaitre et peuvent être plus ou moins violentes sur la peau, dans les yeux et sur le système respiratoire :

  • Sur la peau : des urtications apparaissent. Chez certains sujets plus sensibles, elles peuvent être plus importantes pouvant s’accompagner de palpitations voir de choc anaphylactique.
  • Dans les yeux : il faut consulter rapidement un ophtalmologue afin d’extraire les poils sous peine de voir apparaître une conjonctivite ou une kératite pouvant évoluer vers la cécité.
  • Sur le système respiratoire : Les poils ingérés ou aspirés peuvent déclencher des irritations respiratoires pouvant aller jusqu’à la crise d’asthme.
  • En cas d’ingestion d’aliments venant de jardins contaminés des problèmes digestifs graves peuvent apparaître.

En cas de contact avec des chenilles processionnaires, consultez votre médecin, le centre antipoison le plus proche voire les urgences.

 

Chez les animaux

Le contact avec des chenilles processionnaires est bien plus grave pour les animaux domestiques. Ces derniers prennent contact avec les poils urticants avec leur gueule lors de contact direct avec la chenille ou après s’être léchés. La langue étant une muqueuse, la réaction va être immédiate et violente en cas de contact de la processionnaire. Sans soin rapide, les tissus vont mourir et créer des nécroses.

Si un traitement n’est pas donné rapidement le pronostic vital de l’animal peut être engagé. Les mêmes réactions peuvent arriver sans contact direct, en mangeant de l’herbe ou en léchant des poils souillés.

En cas de contact avec les chenilles processionnaires, emmenez immédiatement votre animal aux urgences vétérinaires.

 

Nos solutions, notre approche Eco Responsable en 3 étapes :

2020 : nos réalisations & nos réussites

intervention
359%
Interventions
client satisfait
97%
De clients satisfaits
recommandation
84%
Recommandations
clients professionnels
40%
De clients professionnels
CS3D
Evaluations Google
5.0
Basé sur 41 avis

Nous contacter

Une urgence, un conseil, un devis ? Contactez-nous !

Une expertise reconnue en traitement de chenilles processionnaires

Notre entreprise est spécialisée dans le traitement des chenilles processionnaires auprès des professionnels et des particuliers. Nous intervenons auprès des collectivités, des mairies, d’hôpitaux, cliniques, crèches ou centre d’accueil. Quel que soit le domaine d’activité du client, nous assurons une intervention de qualité et fiable. Nous maîtrisons l’ensemble des réglementations régissant les collectivités, les mairies, les hôpitaux, cliniques, crèches ou centre d’accueil. À chaque opération, nous nous conformons à ces contraintes, pour garantir votre sécurité.

Nous disposons de plusieurs options lorsqu’il s’agit de procéder à une désinsectisation de chenilles processionnaires :

  • L’écopiège: dispositif placé autour du tronc des pins ou des cèdres qui va permettre de capturer les chenilles processionnaires du pin lorsqu’elles descendent de l’arbre pour aller s’enterrer.

Il est indispensable pour réguler localement le nombre de chenilles qui infestent votre arbre en les piégeant.

  • L’échenillage: à ne faire effectuer que par des experts en désinsectisation, désinfection et dératisation. L’opération consiste à retirer les nids entre les mois de Septembre et de Décembre. Passé ce délais leur retrait peut s’avérer dangereux.
  • Les pièges à phéromones: disposés près de l’arbre, il permet de capturer les papillons mâles afin de diminuer la reproduction de la chenille processionnaire.
  • La nébulisation d’insecticide biologique: consiste à appliquer un traitement avec un insecticide biologique à base d’une bactérie aux propriétés entomopathogènes (bactéries ou substances luttant contre les insectes). Les larves de lépidoptères ingèrent le produit et meurent. Biologique, ce traitement est respectueux de l’homme et des animaux, et préserve la faune utile.
  • Les nids: favoriser l’implantation des prédateurs et parasites : nichoir à mésange, d’hirondelles.

 

Attention : il est essentiel de combiner plusieurs méthodes de traitement des chenilles processionnaires afin de les éliminer totalement.

 

Aussi, nous vous conseillons sur les gestes à adopter pour prévenir l’apparition de ces nuisibles. Notre objectif est d’éliminer les parasites pouvant vous porter atteinte.

Si vous avez besoin d’aide ou de renseignements supplémentaires, notre équipe d’experts reste à votre écoute et à votre disposition.