Le Maire de Trets nous le disait dernièrement « chaque jour, une quantité incroyable de déchets, d’ordures ménagères est déposée dans le plus grand mépris de notre ville ». Cafard, blattes ou encore rats, les nuisibles bien connus des grandes villes comme des plus petites n’hésitent pas à se multiplier. La propagation de ces insectes nuit fortement au confort de vie des habitants qui en sont les premières victimes.

Les habitants de la ville de Trets n’hésitent plus à exprimer leur mécontentement : sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux qui crient aujourd’hui leur colère et interpellent les élus locaux. Laissées à l’abandon, les rues de Trets deviennent de véritables nids à insectes. Mais c’est malheureusement le cas pour beaucoup d’autres villes.

Cafards et rats, une affaire de santé publique

Véritable problème de santé publique, la blatte ou plus communément appelée le cafard, est l’obsession de nombreux syndics de propriété.

Avec leurs déjections, les blattes peuvent contaminer les aliments, les appareils électroménagers et autres accessoires alimentaires. Qu’il s’agisse d’un établissement professionnel tel qu’un restaurant ou bien d’une infestation dans sa propre cuisine, les cafards sont un véritable fléau. La blatte est un insecte vecteur de maladies qu’il ne faut surtout pas négliger. Elle peut entres autres être à l’origine d’intoxication alimentaire, de la tuberculose, de la dysenterie, d’une gastro-entérite, du ténia mais également provoquer des réactions allergiques, eczéma, asthme.

En contaminant les denrées alimentaires, les cafards peuvent également engendrer des pertes financières importantes rendant ces denrées inexploitables.

Autre parasite bien présent dans nos villes : le rat. Avec une propagation allant jusqu’à 84 ratons par femelle chaque année, ce nuisible est également responsable de nombreux dégâts matériels comme sanitaires. Responsable de nombreuses nuisances, le rat représente un risque pour la salubrité et la santé des habitants.

Quand les mairies et collectivités lâchent l’affaire…  

Partagés entre la responsabilité civile et citoyenne et les obligations du service public, les représentants locaux adoptent un comportement réfractaire.

Lassés des incivilités et de l’auto-sabotage dont ne nombreux habitants font preuve, les autorités décident d’agir… en arrêtant d’agir. Conscients de l’insalubrité dont est victime leur ville, les élus municipaux tentent de nouvelles approches.

« J’ai demandé au personnel municipal de ne plus intervenir »

partage Pascal Chauvin, maire de Trets ne cautionnant plus les agissements irresponsables et laxistes de certains.

Si cette initiative a pour objectif de faire prendre conscience à chacun que la propreté et la responsabilité est une affaire commune, elle est aussi un véritable tremplin à la propagation et à l’accélération de l’infestation de la ville par de nombreux nuisibles.

Retrouvez les produits anti-rats sélectionnés par Hygiène Biotech :

Image de rat

Voir également

traitement des sclérodermes

Traitement des sclérodermes dans une maison de 200m2 à Ramatuelle

18 | 07 | 2021

Piqûres d’insecte inconnu, démangeaisons et la suspicion d’une invasion de punaises de lit peut rapidement se faire. C’était le cas […]

Traitement anti punaises de lit

Traitement thermique des punaises de lit dans un Hôtel : la solution radicale

18 | 07 | 2021

Une mauvaise surprise attendait le directeur d’un hôtel à Six-Fours à quelques jours du Grand Prix du Castellet : des punaises […]

pigeons

Les techniques pour se débarrasser des pigeons

17 | 06 | 2021

Depuis près de 10 ans, les panneaux solaires photovoltaïques se sont développés jusqu’à atteindre de nombreux logements français. En effet, […]